Partagez | .
 

 you make me real; dick&&babs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

Hero
avatar


MessageSujet: you make me real; dick&&babs.   Mer 31 Aoû - 19:49

you make me real.
dick & babs.
PLAY » i don't mind it, i don't mind if you're overrated. or if your staring at the edge of the world. keep in mind that i'm a sore eye with blurry vision. but i can see it has to be your love that i've been dreaming of. and if we climb this high, i swear we'll never die.

Le plus gros dilemme se présentait à elle, tandis que son regard passait de sa main droite à sa main gauche. Elle ne savait définitivement quoi choisir, ni lequel serait le meilleur. Après, en vue de la soirée qui s'annonçait, rien n'empêchait la rouquine d'en prendre une maintenant, et de prendre l'autre après, mais cela n'empêchait en rien le fait que c'était pire que lorsque Rodrigue avait dû choisir entre Chimène ou son père. Un dilemme comme elle n'en avait jamais connu. Elle avait été tenté de téléphoner à Bruce, histoire de savoir celui qui était le mieux, mais à vrai dire, ça serait le déranger pour rien. Seulement, elle avait peur qu'un mauvais choix donne un arrière goût à la soirée, chose qu'elle ne désirait pas. Haussant les épaules, elle finie par reposer la bouteille de vin et par embarquer celle de champagne. Elle ne fêtait rien de spécial, outre peut-être une soirée plutôt relaxante – du moins, elle ne se doutait qu'à quelques mètres de là, le pingouin planifiait de passer à l'action avec celui qui servait de glaçon vivant -. Voila pourquoi elle avait tenue à choisir la boisson qui serait la plus optimale et le champagne lui semblait plutôt approprié. Puis Bruce avait été clair « Prends ce que tu veux », en parlant justement de ce sous-sol remplis de bouteilles en tout genre. D'ailleurs, cette cave devait probablement avoir une valeur beaucoup plus élevé que le propre appartement de la rousse, ou en tout cas, c'est ce qu'elle avait conclue en voyant les différents vins provenant, pour la plupart des meilleurs domaines français. Voila pourquoi elle préférait garder le plus … disons, original et savoureux pour la fin. Remontant finalement les marches de la cave à vin, elle fixait l'étiquette de la bouteille, curieuse de savoir ce qu'un champagne qui semblait avoir coûté une véritable petite fortune pouvait valoir. Délicieux, devait-il être. Du moins, c'est ce que se disait la rouquine.
Retrouvant ainsi le salon, elle ne pu s'empêcher d'avancer en dansant légèrement sur le fond musical qui raisonnait dans la pièce, donnant une ambiance des plus agréables pour cette soirée. S'éclipsant derrière le comptoir, elle attrapait deux flûtes dans une main tandis que dans l'autre se tenait la bouteille. C'est donc dans son bikini vert sapin et son cardigan blanc en dentelle qu'elle sortie sur la terrasse, les deux coupes dans la main droite, et la bouteille dans la main gauche, toujours au rythme de la musique de fond. Elle ne pu s'empêcher de sourire d'ailleurs, en voyant la silhouette de son petit ami en train de nager sous l'eau. S'asseyant ensuite au niveau de la table basse, elle posait les deux coupes dessus avant d'ouvrir la bouteille de champagne et de remplir les deux flûtes. Se relevant enfin, elle laissait son cardigan tomber au sol pour finalement attraper les deux verres et s'avancer vers la piscine. S'asseyant sur le rebord, elle plongeait ses pieds dedans avant de voir finalement la silhouette de Dick s'extirper de l'eau et la rejoindre, ce qui ne pu alimenter le sourire de la rousse. Et enfin, elle lui tendit une des deux coupes de champagne. « A notre week-end ? » demandait-elle en levant légèrement son verre pour trinquer. Et dés que les coupes entrèrent en collision, elle s'empressait de boire une première gorgée et ainsi, de goûter à la boisson que Bruce Wayne gardait précieusement dans cette villa en périphérie de Gotham. C'est d'ailleurs pour ça que Barbara avait demandé à Bruce si elle pouvait emprunter la propriété un week-end, chose qu'il avait vivement accepté, sachant pertinemment que la miss avait besoin d'un vrai week-end avec son petit ami, et non juste un quelques soirées volées après avoir arpenté les toits au nom de la justice. Ainsi, il lui avait laissé les clés et la miss avait simplement fait la surprise à son petit ami, en lui demandant de prendre son week-end. Après tout, ils pouvaient très bien ne pas hausser leur costume un week-end, juste le temps de s'extirper un peu du monde réel. Elle avait éteint son téléphone, délaissée son ordinateur chez elle, préférant se couper totalement du monde pour les deux prochains jours qui s'annonçaient. Elle espérait simplement que rien, ni personne ne viendrait gâcher cette soirée, même si entre nous, la périphérie de Gotham était souvent à l'abri – exceptée ce soir, évidemment.
Posant sa coupe, elle finie par s'allonger légèrement en tout son long sur le rebord de la piscine pour finalement avoir sa tête au niveau de celle du brun, puis la miss se mit à sourire. « Alors, pas trop déçu d'avoir délaissé Blüdhaven pour le week-end ? » demandait-elle d'une voix joviale et légèrement joueuse. Elle n'avait qu'un seul désir, que le temps s'arrête, qu'elle profite, qu'elle savoure chaque seconde passées dans cette villa avec l'homme dont elle était folle amoureuse.
Made by Neon Demon

_________________

with every passing seconds, every drop of falling rain. I realize I'm lucky to be holding you. When my ground starts shaking and my bones start breaking, I realize i'm lucky to be holding you. We ain't in a perfect world, but you still brings the stars out. You still freak my heart out, with every passing seconds, every drop of falling rain, i realize i'm lucky to be holding you.— nightwing&batgirl.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: you make me real; dick&&babs.   Jeu 1 Sep - 21:07

you make me real.
dick & babs.
PLAY » it's your heart beat it's your hands, don't deny me from this feeling, cause i could never say goodbye, no i can't let you go

Sous l'eau, le calme régnait. Elle n'obéissait à aucun vent, aucune marée. Au fond, à quelques mètres de la surface, on distinguait une forme, assise. En tailleurs, il laissait son esprit s'apaiser, se laisser bercer par ce silence. On pouvait sentir les rayons du soleil traverser le bassin, dorer sa peau. La fin de journée approchait pourtant, mais l'été retardait encore un peu l'approche de la pénombre. Dick Grayson profitait simplement de la piscine de la villa Wayne, comme un homme banal, un milliardaire parmi tant d'autres. Ces moments étaient rares, et donc très appréciables. Un bikini vert fit le tour de la piscine, une vision plutôt flou mais qui lui donna le sourire. Le jeune homme cessa alors son exercice d'apnée afin de remonter. Il s'adossa au rebord, ne sortant de l'eau que la partie supérieur de son corps. Les longueurs qu'il avait effectué auparavant lui assurait de maintenir sa musculature en forme, ce qui devait être plutôt agréable à regarder pour sa petite-amie.

« A notre week end, répéta-t-il en trinquant, l’œil malicieux. »

Si d'ordinaire, Dick avait tendance à se méfier des verres qu'on lui tendait, il prit une gorgée de celui-ci, sachant très bien que Barbara n'était pas un élément dangereux. Au contraire, elle lui apportait une certaine stabilité. Si la plupart des héros dans la lumière enchaînait les relations éphémères, il avait au contraire toujours été quelqu'un de sérieux.
L'espace d'un instant, il hésita à prendre la rouquine par le bras, afin de la tirer dans la piscine avec lui, mais elle semblait apprécier avec un telle délicatesse son verre, qu'il ne fit rien pour la perturber. Il se demanda même si la boisson ne lui donnait pas plus de plaisir qu'il ne pouvait lui en donner ; mais Dick chassa rapidement cette pensée.

« Je préfère mon lit là-bas, mais il se pourrait que j'arrive à m'habituer à celui d'ici, répondit-il avec un sourire en coin. Que dirais-tu de supprimer Bruce pour hériter de ce lieu ? »

Nightwing éclata de rire et se décida enfin à sortir de la piscine, pour attraper une serviette. Malgré les années, il n'arriverait jamais à nommer Bruce comme son père. Il n'était pas un Wayne, légalement certes, mais pas dans le sang. Le brun se sécha, avant de s'allonger à côté de sa petite-amie, fixant le ciel. Cela allait être une bonne soirée, c'était certain.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
 

you make me real; dick&&babs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❝ You know i need you to make it real. ♥
» Make the Evolution V4
» [Recherche] REAL GHOSTBUSTERS SLIMED HEROES MOC.
» WGP Real Race Feeling
» Make some NOISE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YO ! JLA :: America :: East :: Gotham City-