Partagez | .
 

 No brotherhood kids • Damian & Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

Outlaw
avatar


MessageSujet: No brotherhood kids • Damian & Jason   Mar 27 Sep - 10:56

No brotherhood kids
La trompette avait retenti. Les hommes se tenaient prêts, les uns derrière les autres, suant et grognant comme des bêtes. Au milieu d’eux, il y avait Jason, un couteau à cran dans la main, les yeux fixé sur un point imaginaire au-dessus de sa tête. Il n’avait rien d’un observateur attentif des nuages et du ciel, mais il ne pouvait s’empêcher de regarder ainsi l’immensité qui le surplombait aujourd’hui. Il ne savait pas trop où il était, tous ce qu’il savait c’est que ici la toile du monde avait une couleur d’ocre et un goût amer de sang. Ici rien d’autre que le lierre et les ronces ne poussaient. Il était devenu un soldat, il était devenu une arme et il s’en fichait bien. Mais Ducra gardait toujours un œil sur lui, attendant simplement que les souvenirs lui reviennent.
Une légère secousse, un objet étranger venant percuter sa botte dans un cliquetis caractéristiques… Jason baissât la tête et regarda le petit caillou qui venait de percuter le cuir clouté de ses chausses. Suivant la trajectoire supposée de ce météore intrus, le jeune homme tombât sur une petite silhouette assise sur le rebord d’un muret de pierres. Les jambes s’agitant dans le vide et balayant la poussière rouge du sol, le gosse était concentré sur les duellistes, semblant prendre un plaisir tout particulier dans la bataille qu’il avait sous les yeux. A côté de lui, une longue barre de fer, Jason eut un mauvais pressentiment.
Tout le monde connaissait ce môme, le petit fils de Ras, le fils de Talia … il avait grandi ici, il avait été élevé ici, et du haut de ses quelques années d’existences il démontrait un certain gout pour la bagarre et pour foutre le bordel. Certes son endurance était impressionnante mais il n’en restait pas moins un gamin. Un gamin qui semblait avoir quelque chose derrière la tête. Beaucoup disaient qu’il ne resterait pas ici bien longtemps, car il donnait bien trop de fils à retordre, mais Jason imaginait mal Talia se séparer de son enfant à moins qu’elle n’ait quelque chose derrière la tête, ce qui était probable en soit, on ne savait jamais ce dont les Al Ghul était capable.
Jason avait observé l’enfant souvent de loin, il ne c’était jamais vraiment approché de lui, restant étonnement sur ses gardes vis-à-vis du petit. Mais aujourd’hui quelque chose était différent. Il pouvait le sentir d’ici… Damian préparait quelque chose, et personne autour de lui ne semblait s’en préoccupé, bien trop engagé dans les combats organisés par la ligue afin d’éprouver leurs capacités au corps à corps.
Le visage fermé, les sourcils froncés, Jason ne bougeait plus d’un centimètre, son regard ne lâchant pas le petit brun aux yeux si dur qu’il aurait pu concurrencer le regard noir de son aîné. Rangeant son coutelas, Jason attendait simplement que Damian ne dévoile ses attentions et mette son plan, certainement très idiot à exécution. Alors il n’aurait plus qu’à intervenir, être plus rapide que le petit boy, à moins que ce dernier ne remarque qu’il était étroitement surveillé et se ravise de faire une énième bêtise au milieu de toute cette testostérone et de toute cette violence qui était gouverné par la main de maîtresse de Ducra, et l’ombre de R’as Al Ghul.
Allez savoir pourquoi Jason réagissait ainsi, lui qui se targuait de n’avoir rien d’autre que lui-même à protéger et surveiller, lui à qui on ne faisait pas suffisamment confiance pour confier quoi que ce soit en dehors de ces murs qui lui servait d’abris, car on le savait sans attache et bien trop sauvage, voilà qu’il jouait les babysitter à distance, sans raisons et sans vraiment s’en rendre compte. Intriguante situation.


_________________
'Cause you and I, we were born to die

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hero
avatar


MessageSujet: Re: No brotherhood kids • Damian & Jason   Sam 26 Nov - 14:27


No brotherhood kids
Jason & Damian



Doucement, au rythme d'une musique imaginaire, ses jambes se balançaient dans le vide. Il regardait le carnage qui se déroulait devant lui sans aucune émotion. C'était horrible, une véritable castastrophe. La plupart des hommes qui se trouvaient ici étaient des guerriers, des soldats, des poupées télécommandées par son grand-père. Mais ils avaient l'air idiot ainsi, se tordant, grognant, hurlant, tapant sans aucune cible privilégié. Damian, lui, avait déjà trouvé sa cible et elle s'étendait tout le long de son champ de vision. Toute la zone de combat était devenue son terrain de jeu, sa cour de récréation où il pouvait faire ce qu'il voulait. De toute façon, qui l'en empêcherait ? Son regard se promena un instant sur l'assemblée. Vraiment pathétique.

Le gamin attrapa la barre métallique posée à côté de lui et la fit jouer un instant d'une main à l'autre. Il attendait le moment parfait pour intervenir. Au bout d'un assez court laps de temps, quelques secondes tout au plus, le petit-fils As Ghul sauta dans la mêler. Et ce fut un carnage. Il frappait, glisser, criait, riait comme un enfant dans un parc d'attraction. Après tout, c'était tout ce qu'il était. Un gosse dans un monde de grand éprit de pouvoir.

Un immense désordre découla de son intervention. Les combattants ne savaient plus s'ils devaient s'en prendre à leur asseyant ou non. Le dilemme était souvent de courte duré lorsque la barre de fer arrivait près de leurs boites crâniennes. Un gout délicieux de sang piqua le palet du petit brun. Il savourait ce moment avec la plus grande des intensités. Si on lui avait un jour interdit de faire une bêtise, il l'aurait tout de même faite. Aujourd'hui en était une belle démonstration. Même si peu de gens lui interdisait de faire quoi que soit. Il avait tous les droits. Après tout n'était-il pas l'unique Damian Wayne-As Ghul ? Né d'une union improbable ? Descendant de deux grandes familles qui portaient leur nom avec fierté ?

Au milieu du chaos, il s'arrêta un instant pour regarder son miracle. Des hommes gémissaient sur le sol, assommés ou blessés. Comme ils pouvaient être faibles et insignifiant. Si facilement réduit au silence sous les bottes noires de l'enfant tel des insectes parasites. Si seulement on lui en donnait l'autorisation parfois... Dans un parfait enchaînement de main, Damian fit jouer la barre en métal, un sourire méchant scotché aux lèvres. Avaient-ils compris maintenant ?

Dans le tumulte de la bagarre, le jeune garçon n'avait pas vu qu'il était observé. Une étrange impression le sorti de son instant de victoire et il tourna la tête vers un soldat. C'était l'un des derniers à être sortis du puis. Le nom de cet homme échappait encore au petit. Pourtant, il était sûr de le savoir ou de l'avoir déjà entendu. Mais lui, contrairement à la plupart des benêts qui se trouvaient ici, n'avait pas bougé d'un pouce. Damian lui décocha un sourire en portant son index et son majeur collés à son front en faisant un petit coup de poignet.

« Salut ! »

Et il se rejeta une nouvelle fois dans la mêler. Quelque bonheur ! Quelle magnifique fin d'après-midi ! La journée était réellement sublime aujourd'hui ! Le sang continuait pourtant de s'égoutter sur le sol, teintant la poussière de pourpre et de bordeaux. De toute façon, les dalles de cet endroit en étaient déjà tachées.

_________________
For all of the light that I shut out. For all of the innocent things that I've doubt. For all of the bruises that I've caused and the tears. For all of the things that I've done all these years. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Outlaw
avatar


MessageSujet: Re: No brotherhood kids • Damian & Jason   Sam 10 Déc - 10:41

No brotherhood kids
Flottant dans l'air, l'odeur fereuse du sang se rependant jusque sous les semelles des bottes, venant se coller à votre peau pour entacher de petits points rouges les manches de votre veste. Jason attendait, patiemment. Il n'aimait ni ce qui se passait devant lui ni son état d'inertie, mais c'était la réaction la plus logique. Personne n'osait dire non au petit fils de R'as Al Gul, et personne ne pouvait gagner face à lui non plus. Nombre de combattant insinuaient qu'ils étaient commandité par R'as lui même pour perdre face au petit. Quoi qu'il en soit, il était rapide et féroce, et aucun gamin de cet âge ne devrait avoir de pareils réflexes.
C'est en observant Damian qu'une douleur fulgurante transperçât son tympan pour aller se loger au milieu de son front. Une décharge électrique, une douloureuse sensation de déjà vue, un pied de biche qu'on lui avait planté là, et le souvenir d'un autre gosse portant des bottines vertes et qui avait l'habitude de frapper fort.
Le gamin face à lui avait remarqué son immobilité et son regard acéré porté sur ses actions, il le salua, Jason eut un sourire presque fraternel alors qu'il plantait son couteau dans le sol, changeant de position afin d'en trouver une plus confortable, croisant ses bras sur sa poitrine. Dans deux minutes le combat serait terminé, la plupart des hommes s'écarteraient d'eux-même laissant Damian Al Gul vainqueur du combat, même Durga qui n'avait certainement pas prévu que le morveux se joigne à cet entrainement sanglant ne pourrait rien dire. La facilité que ce gosse avait de compliquer les choses étaient assez inouïe.
Il n'y avait plus que deux hommes maintenant sur la piste poussiéreuse, dont l'un était borgne mais avait des réflexes impressionnant et l'autre était une jeune femme à la crinière d'un blanc immaculé. Ni l'un ni l'autre ne voulait arrêter le combat contre Damian et ce dernier commençait à peiner. Durga était partie, certainement dépitée, ou laissant le hasard et la chance remporter la suite de ce combat, après tout si elle ne pouvait être témoin elle n'aurait pas de comptes à rendre.
Un coup de pied retourné bien placé dans la cage thoracique du petit rebel et ce dernier tomba pour la première fois de tout le combat à terre.
Avançant a pas lent, prenant le temps de faire tourner le couteau dans sa main Jason arriva au niveau du garçon qui venait de tomber à terre. Sans vraiment savoir comment il avait prévu la chute du petit fils de R'As, peut-être était-ce parce qu'il avait l'habitude des coups tordus de ces hommes qu'il côtoyait tous les jours. Quoi qu'il en fut, il avait anticipé l'action, et à présent il se retrouvait à regarder le petit bonhomme étalé sur le sol juste à la pointe de ses bottes. Sans attendre plus longtemps Jason l'attrapât par le col et le remit sur ses deux pieds. Nul doute que la terreure voudrais repartir au combat immédiatement, mais avait il avait certainement besoin de faire état de ses forces et de ses bleus.

"Fais gaffe a pas trop t'amocher gamin sinon c'est sur eux que ça va retomber..."

La voix lente, monotone, presque sans vie de Jason rompît les uniques bruits de respiration et de lâmes qui s'entrechoquaient. Plongeant ses yeux bleus d'acier dans les iris verts émeraudes du petit. Il avait bien les yeux de sa mère, il ressemblait beaucoup à sa mère, Jason lui ne savait pas à qui il ressemblait.
Le ciel pris une teinte marbré de mauve, le temps était à la fin du combat, mais Damian laisserait-il ainsi son honneur et son amour propre supporter, l'affront d'un échec, ou repartirait-il les dents en avant, obligeant Jason cette fois-ci à intervenir ?


_________________
'Cause you and I, we were born to die

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hero
avatar


MessageSujet: Re: No brotherhood kids • Damian & Jason   Sam 17 Déc - 16:30


No brotherhood kids
Jason & Damian



Dans sa tenue noire et blanche, il ressemblait à un petit démon. Minuscule au milieu de ses si grands personnages, Damian n'avait tout de même pas l'air impressionné. Il était important, il était fort, il était courageux, il était Damian Wayne. Il ne sentait pas la fatigue, la chaleur, la sueur sur sa peau, les bleus qui se multipliaient sur ses membres et même la légère balafre sur sa joue. Blessures futiles, sur lesquelles on n'avait pas besoin de s'attarder. Il avait vécu pire...

Il ne se rendit compte de ses muscles endoloris que lorsqu'un coup de pied l'envoya par terre. La poussière se souleva autour de lui. Un « Argh ! » échappa de ses lèvres. Le Wayne regarda qui lui avait ce coup. Il grimaça. Quel homme oserait mettre à terre cet enfant ?! C'était une injure, une traîtrise que l'on ne pouvait pas ignorer ! Et bien sûr, le brun ne l'ignora pas. Il montait déjà un plan minutieux pour envoyer cet être misérable dans le cachot le plus profond de cet enfer sans nom. C'était lui qui, après une escarmouche, avait rendu ce vieux borgne. Il pouvait encore l'envoyer dans le puis ! Ce ne serait pas une trop grande perte. Surtout du point de vue du gosse.

Damian se sentit alors soulevé. Il n'eut pas le temps de hurler injures et malédiction qu'il se trouvait déjà sur ses pieds, debout près de l'homme immobile de tout à l'heure. Ça y est, son prénom lui revenait. Jason. Quel ingrat ! Il osait le toucher ! Damian se dégagea avec dureté de l'autre. Ses yeux verts transpercèrent l'individu. Heureusement que cela n'avait jamais tué. Jason prit la parole. Le petit pouffa et essuya un peu de poussière sur son bel uniforme. Le blanc était taché de sang, pendant que le noir avait l'air en parfait état.

« J’en ai rien à faire. »

Cette réaction n'avait rien de surprenant venant de lui. Il était narcissique et ne pensait pas aux autres. Qui pourrait bien lui interdire de toute façon. Et, au risque de se le répéter une énième fois, il était ce qu'il était. Personne ne pourrait le changer tant qu'il resterait ici. De toute façon, il n'avait plus beaucoup de temps. Le plan était prévu depuis longtemps maintenant. Il devrait partir. Retrouvé son géniteur et lui faire vivre un enfer. Thalia, R'As, Ducra, tous... Ils le savaient. Pourtant, le seul enfant présent était sûr de ne pas pleurer lors du départ. Il était sûr qu'aucun d'eux n'allait pleurer son départ. Alors, il fallait qu'il s'amuse un peu avant de plus pouvoir.

« Il va me le payer ! »

Damian récupéra sa barre métallique. Et une fois de plus, il se retourna et repartit dans la mêler. Il courut directement vers le traître qui l'avait envoyé au sol. Le petit prit appuie sur le sol, sauta en l'air en faisant tourner son arme au-dessus de sa tête. Si l'autre, ce Jason, avait l'intention de faire quoique ce soit, qu'il le fasse ! Qu'il aille cafter à sa mère ou pire, à son grand-père ! Qu'il intervienne ! Damian n'avait rien à perdre ! Même pas la vie... Pour certain des hommes ici, c'était un gamin mort dès sa naissance.


_________________
For all of the light that I shut out. For all of the innocent things that I've doubt. For all of the bruises that I've caused and the tears. For all of the things that I've done all these years. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: No brotherhood kids • Damian & Jason   


Revenir en haut Aller en bas
 

No brotherhood kids • Damian & Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assassin's Creed : Brotherhood
» AC Brotherhood : Project Animus Update 2.0
» Une nouvelle map pour AC : Brotherhood...
» [Deck mêlée] Martell Brotherhood
» [FINI] Soirée Assassin's Creed Brotherhood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YO ! JLA :: Back in time :: Back in time-